accueil

Innovation en France: économie numérique et croissance durable

Innovation et Technologie

Moteurs d’innovation, de croissance et d’emploi, l’économie numérique et la croissance verte sont au cœur de l’ambition industrielle et technologique de la France.

 

Innovation : la France pleinement engagée dans l’économie numérique

l’économie numérique représente 3,7 % de l’emploi en France, 5,2 % du PIB, 7,9 % de la valeur ajoutée totale du secteur privé et plus d’un quart des activités en R&D du secteur privé;
des réseaux de télécommunication parmi les meilleurs au monde, des investissements dans le « cloud computing », une croissance de 25% par an du commerce en ligne, 5 pôles de compétitivité dédiés (Cap Digital, Images et réseaux, Minalogic, SCS, Systematic) soutiennent ce développement ;
plus de 65 millions d’abonnements au téléphone mobile ; licences 4G attribuées en octobre 2011 ; 1,6 million de logements raccordables au très haut débit numérique ;
• parmi les entreprises étrangères implantées sur le marché français : Ad Ultima, Yahoo, Brightcove UK Ltd, Celum France, Intel, Glam Media, Neovini, Jovent, Microsoft, Peppercan, Google, Teamquest Corp, Wave Software, TurboHercules, 360 Innovations, Experian Cheetahmail, eCairn France ;
 
 

La transition écologique et énergétique au coeur de la stratégie d'innovation en France

Le cadre législatif et réglementaire pour faciliter l'innovation en France

le « paquet Energie-Climat » adopté en 2008 par l’Union européenne retient une réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020, un accroissement de 20 % de l’efficacité énergétique et 20 % d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique totale de l’UE;
la France s’est fixé (lois « Grenelle I » et « Grenelle II » de 2009 et 2010) un objectif plus ambitieux, de 23%, concernant la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique nationale à l’horizon 2020 ;
elle a engagé, au travers de la « Conférence environnementale » lancée en septembre 2012, une concertation nationale portant en particulier sur la gestion de la transition énergétique et la préservation de biodiversité. Un projet de loi de programmation pour la transition énergétique sera élaboré en 2013.
 

Un marché français attractif et innovant

un marché français innovant et porteur, qu’il s’agisse des énergies renouvelables, des véhicules décarbonés, des réseaux intelligents, des transports et infrastructures durables. 7 pôles de compétitivité dédiés aux écotechnologies, et 9 pôles consacrés à l’énergie ;
une forte présence des groupes étrangers sur le marché français de l’énergie et des éco-technologies, à l’image de General-Electric, Siemens, Enercon, Vestas, Sunpower, Bombardier, Johnson Controls ou Toshiba ;
5ème pays au monde par le bas niveau d’émission de gaz à effet de serre par rapport au PIB avec une empreinte carbone inférieure à celle d’autres pays européens, dont l’Allemagne ou le Royaume-Uni.
 

Des structures dédiées et des incitations pour stimuler les partenariats industrie-recherche en France

11 « Instituts d’excellence en énergies décarbonées »pour soutenir les partenariats de long terme entre les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et les entreprises (920 millions d’euros d’incitations au titre des investissements d’avenir) ;
des centres de recherche d’excellence mondiale, parmi lesquels l’Institut National de l’Energie Solaire (INES); le pôle Grenoblois sur les « smart grids » ou le CNRS PROMES sur l’énergie solaire thermodynamique à Perpignan ;
tarifs d’achat spécifiques pour l’électricité produite à partir de sources renouvelables ; éco-prêt à taux zéro pour financer les travaux de rénovation thermique, déductibilité fiscale de certains travaux d’efficacité énergétique (TVA à taux réduit et/ou crédit d’impôt spécifique); « prêts verts » bonifiés et garantis pour les PME ;
2,8 Mds€ consacrés, dans le programme d’investissements d’avenir, aux investissements dans les démonstrateurs en énergies décarbonées et la chimie verte, les véhicules du futur, les réseaux électriques intelligents et l’économie circulaire ;
développement des véhicules électriques et hybrides soutenu par le Plan automobile lancé par le gouvernement français en juillet 2012.
Partager cet article :